Le « No Poo » = « No Shampoo » – pH cheveux – Première partie

Antigone XXIEntrée en matière :

Une de mes connaissances m’a proposé de découvrir un blog « Antigone XXI », pour consulter les recettes cosmétiques maison proposées qu’elle avait expérimentées (et dans un deuxième temps, faire un tour d’horizon).

Le blog « Antigone XXI » est né en Avril 2012 et a été créé par une jeune femme, nommée Ophélie, végane et désireuse de protéger au mieux l’environnement. Elle partage avec ses lectrices ses convictions, pensées, lectures, recettes…

Première allégation : « Je n’ai rien contre ce blog et encore moins contre Ophélie ». Seulement, je suis tombée sur une tendance « beauté », qui m’était inconnue et qui m’a littéralement désarçonnée, à partir de ce blog.

Comme elle l’écrit si bien en début d’article « Sujet sensible. Je vous imagine déjà, un petit air de dégoût au visage, mi-intrigués, mi-écœurés …/… » ⇒ dans mon cas  : double effet no poo confirmé !!!

Lien vers l’article « Le jour où j’ai arrêté de me laver les cheveux » : ici. Elle précise bien en fin d’article « …/… Je ne garantis pas que cette méthode soit adaptée à tous les types de cheveux… »

Principe du No Poo en quelques mots :

– Espacez progressivement vos shampooings. Brossez vous les cheveux au quotidien, de la racine jusqu’aux pointes (pour répartir le sébum sur l’ensemble de la chevelure en veillant à nettoyer votre brosse tous les jours). Pour les « rechutes » des premiers temps, Ophélie vous conseille quelques astuces (substitution du shampooing par le rhassoul, le savon d’Alep… compléter au début avec des shampooings secs etc.)

– Recette : bicarbonate de sodium (alimentaire-cosmétique en poudre extra fine)Vinaigre de cidre (ou jus de citron)( H.E. Ylang Ylang : facultatif).

1. Préparez une pâte, de texture selon votre goût en mélangeant le bicarbonate (1 à 2 cuillère(s) à soupe selon la longueur de votre chevelure ) avec une petite quantité d’eau. Cette préparation sera appliquée, tête en bas, sur racines et cuir chevelu, et massée en mouvements circulaires (évitez longueurs et pointes), puis rincée.

2. Préparer une solution constituée de 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre et d’un peu d’eau froide (quelques gouttes d’H.E. en plus en option). Laissez couler ce mélange sur vos longueurs. Laissez poser 2 à 3 minutes et rincez.

3. Et après plusieurs mois, une fois que vous serez habitué(e) à cette méthode, il vous sera possible de les laver selon le « WO » (soit « Water Only ») et alterner avec des shampooings secs en cas de besoin.

Le cuir chevelu et son pH

Dans un premier temps, je vous laisse les liens vers les sites, où vous trouverez des informations complémentaires sur le sujet :

     – « Cheveux Bouclés » et son article « L’importance du pH des produits dans vos cheveux » (rédigés en deux parties),

     – « Les Afronautes » et son article « L’impact du pH des produits sur nos cheveux ».

De mon côté, je vous fais un récapitulatif :

Un cuir chevelu sain, au même titre que la peau, présente un pH acide pouvant aller, en moyenne de 4 à 5,5. Ce sont ses sécrétions : sueur et sébum, qui sont à l’origine de ce pH et qui constituent le film-hydrolipidique, destiné à protéger contre les déséquilibres cutanés (cheveux gras, secs, pellicules…) et les micro-organismes. L’état du cuir chevelu est lié principalement aux sécrétions sébacées, elles-même dépendantes de l’équilibre de notre système hormonal (cheveux secs, cassants, irritations, eczéma…. = sébum produit en trop petite quantité /cheveux gras, pellicules grasses…. = hyper-sécétion sébacée).

Ce pH peut être altéré selon le pH des produits cosmétiques utilisés. Malgré le pouvoir tampon naturel de la peau (capacité à maintenir son pH initial), l’utilisation répétée de produits de lavage ou d’entretien de la chevelure, présentant un pH inadapté (trop basique : de 7 à 14 ou trop acide : < à 4) déséquilibre à termes l’état du cuir chevelu.Aspect des cuticules du cheveu normal-abîmé

Pour un cosmétique à pH alcalin (> à 7), que se passe-t’il ? Le cuir chevelu est altéré entraînant un déséquilibre fonctionnel. La fibre capillaire est dégradée. Les écailles du cheveu (cuticule = couche externe) se soulèvent rendant les cheveux secs, cassants, poreux, rugueux et difficiles à démêler.

Pour un cosmétique à pH acide (entre 4,5 et 7), que se passe-t’il ?

Le pH du cuir chevelu est stabilisé et maintenu. L’acidité a un effet astringent sur les écailles, qui sont plus compactes, resserrées et lisses rendant les cheveux doux, brillants et qui se démêlent plus facilement.

Pour un cosmétique à pH très acide (< à 4), que se passe-t’il ?

L’équilibre du cuir chevelu est altéré. La kératine (protéine fibreuse constitutive du cheveux et responsable de sa solidité) est endommagée. Les cheveux vont devenir secs, rêches, poreux et sont fragilisés.

En formulation de cosmétique, le pH optimum pour un shampooing se situe entre 5 et 6,5.

pH bicarbonate de soude (mis en solution avec l’eau) = 8,3 à 9.

pH vinaigre de cidre : 2,5 à 3.

Source image : Antigone XXI, Cutilcules capillaires.

A suivre….

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s