« Néo-Fillers » : quand la médecine esthétique rejoint la cosmétique

Fillers génération1. Lisse-minute, Clarins, 26 € – 2. Touche magique Sublimist, L’Oréal Paris, 12,40 € – 3. Combleur précision Ophycée, Galénic, 36 € – 4. Stylo combleur précision rides, Hyalurides Expert, Dr Pierre Ricaud, 25 € – 5. Deep-Fill, Filorga, 39 € – 6. Stage Performer, Shu Uemura, 45 €.

A l’origine…

« To fill » = combler. Les « fillers » sont les substances de comblement des rides, sillons et dépressions volumétriques, utilisés en Chirurgie Esthétique et Plastique, pour réaliser les injections au niveau du visage. L’acide hyaluronique est la substance la plus fréquemment exploitée sous forme de gel pour son action mécanique au niveau cutané.

Clarins a initié cette tendance en Cosmétologie, avec le Lisse-Minute, sous forme de baume, en 2006 pour masquer les marques du temps.

Actuellement…

Leur packaging ont évolué sous forme de stylos, pinceaux, tubes à l’embout effilé, qui renferment un concentré d’actifs tenseurs et « repulpants ». Un « Filler » lisse, atténue les imperfections et uniformise le grain de la peau. Il s’utilise très localement : patte d’oie, rides du lion, sillon naso-génien…. Il est donc inutile de l’appliquer sur tout le visage. Avec le maquillage, il se peut que le produit « peluche » du fait des silicones. Leurs objectifs : reproduire les effets « similaires » à une séance de laser, de mésolift d’injections… à l’aide d’un seul produit de beauté.

Avis et composition

J’ai trouvé l’avis de Caroline « Boudoir, mon beau boudoir » sur la gamme Sublimist de l’Oréal très juste, notamment sur la « Touche magique ».

Je ne les ai pas essayés ; mon avis portera donc uniquement sur les principaux ingrédients, retrouvés dans la plupart des produits mis en image, en début d’article :

    – silicones (souvent combinés cyclomethicone + dimethicone) : effet lissant (superficiel), toucher doux et soyeux, potentiellement occlusif pour la peau (voir l’article complet sur le cosmétologue). Risque de « peluches » avec le maquillage.

     – silica (dioxyde de silicium), mica, dioxyde de titane : opacifiants et absorbants.

    – humectants et filmogènes (butylène glycol, sodium hyaluronate = sel de l’acide hyaluronique) : maintenir le taux d’hydratation à la surface de la peau.

    – certains pigments réflecteurs pour jouer avec la lumière et la diffuser.

A côté de ceux-ci, des ingrédients plus ou moins louables et bien synthétiques : EDTA (acide éthylène diamine tétraacétique), BHT (Butyl Hydroxy Toluène), Parabens… et la liste est longue !

Bref, une catégorie de produit dite « miracle« , futuriste capable de « remplacer » les techniques de médecine esthétique les plus avancées pour rajeunir votre visage en deux coups de cuillère à pot ! Pourtant, pas d’actifs novateurs à signaler, du classique perpétuellement répété…

Bibliographie : Madame Le figaro (1 et 2), chirurgiens-plasticiens. Source image : ici.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s